Rencontre Nationale
CGE 2016 - Angers
6 - 7 février

Chrétiens en grande école

L'histoire d'un réseau d'aumôneries chrétiennes

Chrétiens en Grande École (CGE) est le réseau qui fédère les communautés chrétiennes (CC) des grandes écoles françaises (écoles d’ingénieurs ou de commerces, écoles d’arts, d’études politiques, écoles normales supérieures. . . ). L'association est une composante du réseau Ecclésia Campus (Pastorale étudiante). La vitalité du réseau est avant tout locale : dans chaque école, dans chaque ville, les communautés chrétiennes d’étudiants sont les signes de la vitalité de l'Église et cherchent à être les témoins du Christ sur leurs lieux d'études.

Quelques chiffres :

3 000 étudiants

90 communautés chrétiennes

22 délégués de ville

1 200 étudiants attendus à la RN 201 6

30 Années d'existence du réseau

30 ème édition de la Rencontre Nationale

Visiter le site de CGE

Thème de la RN

Dans la fragilité, la Joie ?

Créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, l’homme a perdu par le péché sa communion avec son Créateur. Blessé dans sa capacité de relation, fragile et insatisfait, il garde une soif insatiable de communion pleine et entière, source de toute joie.

Au cours de la Rencontre Nationale de Chrétiens en Grande École de 2016 à Angers, nous aborderons ce sujet : « Dans la Fragilité, la Joie ? De la Tristitude à la Béatitude ». L’apposition de ces deux termes peut paraître surprenante, voire contradictoire. Les concilier est notre défi !

Sans cesse, nous pouvons faire l’expérience de nos limites physiques, psychiques, spirituelles, temporelles… Malgré nos efforts, notre vie reste fragile. Loin de laisser ce constat nous déprimer, nous recherchons la joie à travers nos faiblesses

Voir la réalité telle qu’elle est et accepter nos limites -et celles des autres- constitue le premier pas sur un chemin de vie et d’espérance. Nos faiblesses nous ouvrent à la relation, à une rencontre profonde et vraie : révéler sa fragilité et accepter celle de l’autre est la clef de la confiance, de l’amitié. Ce regard vrai invite à ne pas nous enfermer dans notre jugement et celui des autres, à nous laisser aimer par Dieu. Le Christ incarne ce regard : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (Mc 2,17). Ce faisant, il rend possible la communauté et la communion, sans lesquels nous ne pouvons pas vivre. En savoir plus...

Programme

Samedi

Matin : conférence en assemblée plénière au Centre de Congrès

Midi : messe suivie du déjeuner

Après-midi : ateliers thématiques et temps de prière

Soirée : Veillée festive - Concert ou représentation théatrale

Dimanche

Matin : Tables rondes

Après-midi : Flash-Mob suivi de la messe d'envoi à la Cathédrale

Programme complet

Angers

Angers est une commune de l'Ouest de la France située au bord de la Maine, préfecture du département de Maine-et-Loire dans la région Pays de la Loire.

Située sur l'axe Paris-Nantes, Angers intra-muros était en 2012 la troisième commune la plus peuplée du Grand Ouest après Nantes et Rennes, la deuxième de la région Pays de la Loire et la dix-huitième de France avec 149 017 habitants. Angers est en 2012 au centre d'une aire urbaine peuplée de 403 765 habitants, d'une unité urbaine de 218 657 habitants et d’une intercommunalité, Angers Loire Métropole, comprenant 33 communes et 269 340 habitants.

Capitale historique et place forte de l’Anjou, berceau de la dynastie des Plantagenêts, Angers est l'un des centres intellectuels de l'Europe au xve siècle sous le règne du « bon roi René ». La ville doit son développement comme son rôle politique et historique à sa position au niveau d’un point de convergence géologique, hydrographique, culturel et stratégique.

Angers se distingue aujourd'hui par sa spécialisation dans le domaine du végétal : Végépolys est le premier pôle de compétitivité horticole européen, la ville abrite également le siège de l'office communautaire des variétés végétales. Ses universités, ses musées et son activité culturelle en font également un centre culturel important qui comprend notamment le château des ducs d'Anjou construit au xiiie siècle qui abrite la tenture de l'Apocalypse, le plus grand ensemble de tapisseries médiévales connu à ce jour. La commune est à la frontière du Val de Loire, classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2000, et du parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. La richesse de son patrimoine lui vaut le label de ville d'art et d'histoire.

Partenaires